Découverte du protestantisme

Le site Principes protestants propose une découverte du protestantisme. Il est un point de départ accessible pour aborder une tradition longue et complexe.

Toutes les dénominations issues de la Réformation se retrouvent sur un certain nombre de principes. Avec des nuances, ces 7 principes sont communs à tous les courants de la tradition protestante.

Note

Ce site se construit progressivement, de manière organique, comme le propose le spécialiste en documentation Daniele Procida (voir: Always complete, never finished). Il faudra y revenir régulièrement pour voir son évolution.

Les 5 principes exprimés en «seul»

Élaborés à l’époque de la Réforme protestante du XVIe siècle initiée par Martin Luther, ces 5 principes marquent un contraste avec la religion du temps. L’affirmation répétée de «seul·e» exprime toujours une opposition à un principe ou un dogme catholique.

La grâce seule (sola gratia)

C’est la réponse à la question: comment être sauvé·e? Seul Dieu est capable de «sauver les âmes», par son seul choix et sa seule grâce. Sola gratia porte sur les conditions du salut. C’est le principe le plus important du protestantisme.

La foi seule (sola fide)

C’est la réponse à la question: quelle attitude adopter? La conscience que le salut ne dépend que de la grâce de Dieu invite les croyant·e·s à placer leur confiance, leur foi, en lui. Sola fide porte sur l’attitudes des croyant·es.

À Dieu seul la gloire (soli Deo gloria)

C’est la réponse à la question: qui mérite reconnaissance? Seul Dieu est absolu et aucune démarche humaine ne saurait l’égaler. C’est donc à lui seul que le culte est rendu. Soli Deo gloria porte sur le sacré ou le divin.

Le Christ seul (solus Christus)

C’est la réponse à la question: vers qui se tourner? Les croyantes et croyants accèdent à Jésus-Christ sans l’intermédiaire de personnes, quel que soit leur statut. Solus Christus porte sur question de la personne à qui s’adresser.

L’Écriture seule (sola scriptura)

C’est la réponse à la question: quelle est la source? L’Écriture est l’autorité théologique ultime dans le protestantisme. Dans les témoignages humains relatés par la Bible se trouve la Parole de Dieu, qui doit être toujours interprétée. Sola scriptura porte sur la référence théologique à laquelle se fier.

Les 2 autres principes

Si ces 2 principes ne suivent pas la formulation en «seul», ils sont des marqueurs du protestantisme dès sa naissance au XVIe siècle.

Le sacerdoce universel

C’est la réponse à la question: qui exprime sa foi et son engagement? Le sacerdoce universel affirme que toute personne en droit de faire de la théologie et de l’exprimer. Il est en lien étroit avec la question des sacrements et de la prêtrise.

L’Église toujours à réformer (ecclesia semper reformanda)

C’est la réponse à la question: comment évolue l’institution Église? Ce principe ne date pas de la Réforme en ces termes, mais il reflète une conception ecclésiologique qui date de cette époque. Ecclesia semper reformanda porte sur la question de la vérité et de la perfection de l’Église.

Note

Ce site est actuellement (19 mars 2022) en cours de construction. Sa structure peut changer à tout moment. Merci de ne pas faire de liens vers d’autres pages que l’accueil.